Électricité pour vans aménagés

POURQUOI LA ROUTE LIBRE ? QUI EST DERRIÈRE ?

D’année en année, la vanlife prend un essor considérable avec, en premier lieu, le développement des ventes de camping-car, de fourgons et vans aménagés par les industriels. Et puis, la vanife c’est avant tout un état d’esprit. Une envie de liberté et d’avoir sa maison sur roue qui ne ressemble à aucune autre.
Alors, à côté de ces ventes clés en main, il y a également une forte croissance du « faire par soi-même ». Constatant les limites du chantier participatif, des groupes « experts » sur les réseaux sociaux sur lesquels on dit tout et son contraire, l’idée de créer une société spécialisée en électricité embarquée est venue tout naturellement.

Mais pourquoi spécialisée dans ce domaine ? Et d’où vient ce nom ? Mais qui est derrière tout ça ?
Pour y répondre, tout d’abord une vidéo plutôt que de longues explications.

Amies routeuses, amis routeurs, bien l’bonjour !

Je ne connais personne qui ne soit pas heureux de faire du beau travail. ”
François Michelin

FAQ

Pourquoi ce logo et 2019 ?

J’ai eu envie d’identifier la marque La Route Libre par un logo intégrant un véhicule, comme font beaucoup de vanlifers. J’ai donc réalisé un cahier des charges en partant de deux critères principaux: l’amour des véhicules vintages et mon pêché mignon préféré: fumer le cigare, d’où cette forme de bague de cigare.
Ce joli logo a été réalisé par le très talentueux Milàn Hindson que je tiens à remercier à nouveau et très chaleureusement dans cette réponse.
2019 car c’est à partir de cette année là que j’ai commencé à travailler sur la création de cette marque et de l’entreprise.

Quel type de van as-tu et combien a-t-il coûté ?

Comme évoqué dans la vidéo, j’ai finalement acheté un camping-car. Je voulais trouver un porteur fiable dans mon étude initiale. J’ai fait le choix de ce camping-car du fait qu’il soit aménagé sur un camion Mercedes ayant une motorisation simple et fiable (pas d’électronique, turbo-diesel).
Date de première mise en circulation : 1998. Kilométrage à l’achat : 92600 km. Prix à l’achat : 18 000 €. Propriétaires précédents : deux séniors soigneux qui l’ont bien soigné !
Son aménagement correspond à l’étude que j’avais faite pour mon projet initial de transformation de fourgon. Un lit permanent, une soute de stockage, une salle d’eau WC+ douche, une kitchenette, un coin repas et de nombreux rangements. Le chauffage et le chauffe-eau sont séparés et fonctionnent au gaz. Ce que je voulais aussi, car, en cas de panne ce n’est pas un ensemble qui n’est plus opérationnel. De plus, ce sont des équipements très fiables, très faciles d’entetien et de dépannage. Côté cuisine, la plaque de cuisson comporte trois feux. Le frigo est assez volumineux pour une autonomie de plusieurs jours. Il est trimixte (gaz, 12 V et 230 V) ce qui est très intéressant pour diminuer le besoin total en énergie électrique. Toujours pour cette question de durée d’autonomie, un coffre permet de stocker deux bouteilles de gaz de 13 kg chacune, le réservoir d’eau propre a une capacité de 180 litres (+ 14 litres dans le chauffe-eau) et celui des eaux grises 80 litres. De plus, un panneau-photovoltaïque de 80 W était déjà installé. Mais, celui-ci n’offrait pas une autonomie électrique suffisante permettant d’éviter de se brancher en 230 V à une borne terrestre pour recharger la batterie.

As-tu fait des travaux de rénovation/amélioration dessus ?

Oui, voici les travaux effectués après l’achat :
> Retrait de tous les rideaux, toutes les tringles et tous les caches en boiseries
> Démontage et retrait de toutes les portes de placards situés côté lit
> Démontage et retrait de la porte de séparation coin couchage/coin cuisine
>Remplacement de tous les éclairages (passage en matériel à LED)
> Remplacement du panneau PV existant par un185 W géré par un régulateur de charge solaire MPPT
> Remplacement du lanterneau ventilé par un plus performant et silencieux
> Installation d’une prise 12 V + double USB pour fortes charges
> Remplacement des mousses banquettes et des tissus du coin repas
> Installation de deux détecteurs : fumées + monoxyde de carbone
> Retrait sérigraphies et polissage/lustrage tôle porteur et parois cellule
> Réfection joints extérieurs de la cellule
> Installation d’un convertisseur 12/230 Volts de 350 VA

Pourquoi ce nom de baptême du van ?

Compte-tenu de l’origine de la marque du porteur, j’ai décidé de choisir un prénom d’origine germanique. Dans la liste obtenue après recherche, c’est Merlin qui m’a paru comme une évidence. Merlin l’enchanteur, la forêt de Brocéliande avec son fameux tombeau de Merlin, moi qui suis Breton d’origine, çà a du sens, non !? Ensuite, j’ai cherché une signification qui me parle pour chacune des six lettres qui composent ce nom de baptême: M comme Minimaliste, E comme Epicurien, R comme Rebelle, L comme Libre, I comme Indépendant et N comme Nature. Voilà, vous savez tout sur ma petite maison sur roues !

Ton champ d’intervention et de compétences concerne quels types de véhicules aménagés ?

Je peux intervenir sur n’importe quel type: petit van, fourgon, camion, bus, tiny-house, etc. Chaque installation étant différente, celà nécessite systèmatiquement une étude. Donc, que ce soit pour du “petit” ou du “grand”, il faudra partir du début: le bilan énergétique.
Ensuite, j’étudie avec le client le dimensionnement selon la durée d’autonomie souhaitée et l’équipement prévu (utilisation d’un circuit gaz ou pas).

Pour une installation, tu te déplaces jusqu’où ?

Je me déplace chez le client, moyennant paiement des frais de déplacement qui sont mentionnés sur le devis, évidemment ! Pour autant, j’ai déjà accepté de prendre le véhicule à mon domicile. C’est d’ailleurs beaucoup plus simple pour moi. Pas besoin de charger/décharger tout un tas d’accessoires de câblage et d’outillages. Là encore, je m’adapte au besoin et à la demande, celà fait partie de ma qualité de service.
Ensuite, je n’ai pas de limite, mon rayon d’action est national. Je suis même allé en Belgique, une fois ! Mais ça, c’était un jour où j’avais la frite 😉.

Comment Billig apprècie la route ?

Depuis tout petit, à ses deux mois, il est habitué à rouler avec moi. Aucun souci donc. Il faut veiller à faire des arrêts réguliers pour qu’il s’hydrate et qu’il se dégourdisse les pattes. Comme nous !

Quelle a été ta plus grosse surprise sur les routes ?

Les nombreux déploiements de panneaux d’interdiction de stationner illégaux. En France, je précise. Certaines municipalités sont en plein délire à ce sujet. Sous la pression de quelques administrés, elles se permettent de faire installer ces panneaux sans arrêté municipal ou préfectoral. La vanlife dérange, c’est une évidence. Je vais d’ailleurs rédiger un article pour le blog à ce sujet.

Quel conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite faire l’aménagement de son véhicule soi-même ?

Prendre le temps nécessaire (et il en faut !) pour bien réfléchir à l’ensemble de son projet. Ne surtout pas se précipiter, il y a tellement de choses à penser, à préparer, à acheter, à installer. Si on veut faire ou faire faire les choses correctement et en toute sécurité, c’est la clé de la réussite selon moi.

L’électricité embarquée a-t-elle des secrets pour moi ?

RÉPONSES
au test de connaissances

IDENTIFICATION DES COMPOSANTS DE L’INSTALLATION :

A : Batterie cellule (ou service)
B : Alternateur et batterie porteur
C : Chargeur booster
D : Coffret de distribution 12 V DC
E :  Conducteurs souples
F : Panneau photovoltaïque
G : Régulateur de charge solaire
H : Réseau public
I : Tableau de distribution 230 V AC
J : Convertisseur